Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Formation Davinci en ligne

Formation Davinci en ligne

Publié par christophe Legendre

Comment bien commencer un étalonnage en RAW sur le Davinci?

Si de nombreux tutos ou articles parlent du traitement des images RAW, je souhaite  cependant vous faire part de ma réflexion sur ce sujet.  j'étalonne actuellement un nouveau long métrage (tourné en Red) , ce qui m'a permis d'approfondir cette recherche.

Je vais parler ici uniquement de contraste et de sensibilité car le sujet est vaste.  Je parlerais du reste des métadonnées (espace couleurs,température, etc...) dans une prochaine formation en ligne.

1- Développement des images Raw

Si l'onglet Raw se trouve à la gauche de la barre outils du Davinci résolve, ce n'est pas un hasard! Les outils a utiliser en premier sont bien à gauche (primaire)  ....pour terminer sur ceux de droite (secondaire). 

Quand j'étalonne un film en Raw, je prends au moins 30 secondes par plan pour réfléchir aux réglages des métadonnés  si je veux  obtenir le meilleur étalonnage possible.

Mais avant de vous expliquer tout ça,  je vais revenir 20 ans en arrière, au temps du développement négatif en laboratoire.

J'ai travaillé 10 ans dans un laboratoire pellicule (LTC) et j'ai croisé des opérateurs qui me demandaient de modifier les bains de développement, ou qui souhaitaient comprendre comment le révélateur agissait sur leurs images. Il était clair que la magie des bains, était la science du laboratoire et les modifier était quelque chose de (presque) impossible. On autorisait seulement 2 traitements particuliers (hormis le "sans blanchiment"): le développement poussé (le négatif restait plus longtemps dans les bains pour faire agir davantage le révélateur) et le traitement grain fin ( l'inverse du développement poussé. Le film restait moins longtemps dans les bains pour obtenir moins de grain). Je peux vous garantir que la marge de manœuvre était faible, car compliquée à mettre en place et que personne ne pouvait se permettre de prendre le risque d'une erreur de  développement.

Si je vous parle de cela, c'est que l'image RAW doit se développer avec la même rigueur que le développement d'un négatif. Je n'utilise pas la comparaison avec la pellicule par nostalgie , mais bien parce que ces deux traitements ont plusieurs points communs. Le principal est que le développement d'un négatif ou la "dématriçage" d'une image Red sont tous deux, des processus irréversible dans la chaine d'étalonnage.

Ce point est important et prenons un exemple pour mieux comprendre:  

Reglage RAW: Meta Data cam: Red Gama 3

Reglage RAW: Meta Data cam: Red Gama 3

Regarder ici, sur la partie floue de ce plan, le traitement de l'image effectué avec les métadonnées. Remarquez le ciel et les reflets dans l'eau.

J'ai changé les donner pour revenir à un espace REC709 (espace colorimétrique  et gamma).

Maintenant intéressons-nous à l'exposition ISO: J'ai changé l'exposition de 800 iso (métadata) , pour passer à 320.  C'est mieux en saturation, mais mon oscilloscope me montre toujours des "hautes lumières clipées".

Reglage RAW 320 ISO sans étalonnage

Reglage RAW 320 ISO sans étalonnage

Avec ce même réglage, j'ai étalonné sur un premier node,  avec les roues chromatiques. Les hautes lumières sont plus basses, mais je n'arrive pas à révéler plus d'informations (eau, pont, ciel).

Cela prouve bien que le Davinci traite bien les informations en cascade, (et que nous n'arrivons pas à remonter le sens du courant. ).

Reglage RAW 320 ISO avec etalonnage (uniquement Gain et gamma)

Reglage RAW 320 ISO avec etalonnage (uniquement Gain et gamma)

Si je continue de travailler sur la sensibilité iso de mon image Raw et que je passe de 320 à 125 iso, mon signal n'est plus clipé. Je revois le pont, les reflets dans l'eau et le ciel. J'aurais alors toute la latitude pour l'étalonner.

Reglage RAW 125 ISO sans etalo

Reglage RAW 125 ISO sans etalo

Si pour des images en surexposition, je diminue la sensibilité iso de mon image dans le but que les haut lumières rentres dans la plage des 100% de l'oscilloscope , et bien pour des images en sous-exposition, je fais l'inverse!

On pourrait penser qu'augmenter la sensibilité à 1500 iso peut ramener beaucoup de grain et bien, il y aura moins de grains avec ce réglage qu'avec une image à 800 iso, éclaircis avec un node.

J'ai faits de nombreux tests et à chaque fois que ma sensibilité du développement était au plus juste, au mieux était le résultat ( tous critères confondus: teintes, grains, contraste ) et plus l'image était facile à étalonner.

Pour le traitement des autres métadonnées (espaces colorimétriques, températures de couleurs et des gammas)  je vous donne rendez dans ma prochaine formation ou mes ateliers pour en parler .

Bon étalonnage, 

 

DERNIERS JOURS POUR S'INSCRIRE

DERNIERS JOURS POUR S'INSCRIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article