Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Formation Davinci en ligne

Formation Davinci en ligne

Publié par christophelegendre


Chuut!!! FA
envoyé par clapus


Ce court métrage est mon premier film. Il a été tourné en 1997. Duré 13 miutes
Chef opératrice : Béatrice MIZRAHI .
Site beatrice-mizrahi

Mais  qui a étalonner ton film?


Cette question (humoristique, car j ai travaillé pendant dix ans au laboratoire LTC) est revenu  à la suite de chaque projection. 
Quel sacrifice de laisser ses images aux yeux de mes collègues!!!
Le fait de me mettre aux manettes m'a permis de comprendre un aspect de l'étalonnage 
que l on oublie des fois.... 

Je comprends mieux âpres cet première expérience de double casquette (réalisateur/étalonneur) pourquoi un réalisateur, chef opérateur peuvent être inquiet, flipper, tendu, impatient, exigeant.... dépassant les limites du raisonnable. 
Ce travail m'a aussi permis de comprendre qu’un regard extérieur est d une grande importance. Le fait de connaitre les images par cœur ne nous aide pas dans la créativité. Dans ce cas de figure, je ne peux pas vraiment dire que j'étais tous seul. Le regard de Béatrice m'a bien aidé....


Etalonnage photochimique ou numérique?


En 1997, la question ne se posait pas. L'étalonnage numérique venait de naitre. Je me souviens des premiers essais que Lionel KOPP faisait sur son film ' Mordburo'....
C'était la première fois que je voyais les feuilles d un arbre passer du vert au brun....
Donc pour 'Chuut!!!', étalonnage photochimique!!!...mais avec quelque petites bidouilles (acquissent durant mon passage au laboratoire "Les 3 lumières"....).

Nous avions tourné en pellicule noir et blanc, double x de Kodak, et comme je voulais un rendu sépia, j ai fait un tirage sur pellicule couleur. La dominante du film était un brun, doré...une image assez chaude..C'est en voyant les premiers tests de tirage que je me suis aperçu d'une chose, qui me déplaisait...l'image entière était monochrome....J ai donc refait de nouveaux tests, mais cette fois ci en
flashant la pellicule positive. (flasher correspond à voiler, lors d un premier passage en tireuse, la positive). Ce flashe positive avait  des valeur de tirage plutôt bleuté. Résultat: l'image était chaude et les partie claire plutôt blanche, voir bleuté.
Un nouveau problème arriva: Le contraste.
Le flash lors du premier passage en tireuse a rendu l image très très douce. Même les pellicules de tirage les plus contrastées  ne m'aidaient pas. J ai du rajouté à ce traitement, un
développement Argentique
 au positif. Le développement Argentique (NEC) désature les couleurs et recontraste l image. 
Le résultat me convenait mais, comportant beaucoup d'interventions  précises (Tirage sur couleur + Flashage+ traitement argentique), il était très difficile d'obtenir deux copies identiques!!! 
Celles qui ont pu circuler sont très belles!!! 
Ma joyeuse participation sur ces image en tant qu'étalonneur m'a presque fait oublier que j en était le  réalisateur! 
  

Commenter cet article